Loading

Aperçu du marché québécois du CR et du CI pour Q1 2020

juin 2020

Le Québec connaît une baisse de 80 % des investissements en capital de risque au premier trimestre alors que les trois quarts des 4,7 milliards de dollars canadiens investis en capital de développement sont allés à des entreprises basées au Québec

Réseau Capital et l’Association canadienne du capital de risque et d’investissement (CVCA) publient aujourd’hui leur rapport sur le capital de risque et le capital de développement au Québec. Au cours du premier trimestre, 99 millions de dollars canadiens en capital de risque ont été investis dans 35 transactions au Québec. Cela représente la moitié du montant investi au premier trimestre de 2019 (197 millions de dollars). On observe une baisse de 80 % des investissements en dollars d’un trimestre à l’autre (508 millions de dollars canadiens sur 61 opérations), soit près de deux fois plus que la baisse nationale (-45 %).

Au cours du premier trimestre 2020, 3,6 milliards de dollars canadiens ont été investis dans 82 opérations. C’est 3,5 fois le montant investi au premier trimestre 2019 (1 milliard de dollars). Six fois sur dix, les entreprises basées au Québec ont reçu des investissements canadiens en capital de développement et les trois quarts des 4,7 milliards de dollars canadiens investis dans ce domaine.

Parmi les plus importantes mégatransactions figurent :

  • L’investissement de suivi de 20 millions de dollars du Fonds de solidarité FTQ à la société montréalaise Briva Finance
  • Le financement de série A de 13 millions de dollars de la société montréalaise Potloc par un syndicat comprenant Brightspark Ventures, Investissement Québec, Cycle Capital Management/Ecofuel et Desjardins Capital

Parmi les plus importantes mégatransactions figurent :

  • Le rachat secondaire de Groupe Canam Inc. par la Caisse de dépôt et placement du Québec et le Fonds de solidarité FTQ, pour un montant de 840 millions de dollars
  • Un investissement de suivi dans Eddyfi/NDT par Novacap Management Inc, la Caisse de dépôt et placement du Québec et Investissement Québec pour un total de plus de 600 millions de dollars.
  • L’investissement de croissance de 344 millions de dollars de Bestar Inc. avec la participation du Fonds de solidarité FTQ et de Desjardins Capital

Faits saillants du capital de risque au Québec

  • Bien que le débit du flux de transactions de capital de risque dans la province (35 transactions) ait été au même niveau que les premiers trimestres précédents, les trois quarts de ces transactions étaient inférieures à 5 millions de dollars, seulement cinq d’entre elles se situant entre 5 et 20 millions de dollars
  • Le Québec a capté 28 % du nombre de transactions de capital de risque (35 sur 125), mais seulement 12 % de tous les dollars investis (99 millions de dollars sur 834 millions de dollars) par rapport à sa part habituelle, laquelle a fluctué entre 26 % et 44 % au cours des cinq dernières années
  • Les entreprises de TIC basées au Québec ont reçu la plus grande part (47 % de 1,6 milliard de dollars) de l’investissement total; le secteur des sciences de la vie est arrivé en deuxième position, avec 405 millions de dollars, soit une part de 31 %
  • 29 accords de capital de risque dans des entreprises en phase de démarrage ont capté 74 % (74 millions de dollars) du total des investissements

Faits saillants du capital de développement au Québec

  • Les entreprises québécoises ont bénéficié de 6 opérations de capital de développement canadiennes sur 10 et les trois quarts des 4,7 milliards de dollars canadiens investis en capital de développement
  • La valeur moyenne des transactions (43,3 millions de dollars) a été 3,5 fois supérieure au même trimestre de l’an dernier (12,3 millions de dollars) et 1,8 fois supérieure à la moyenne de la période quinquennale 2015-2019 (23 millions de dollars).
  • Dans la province, les entreprises montréalaises ont reçu 54 % (44 transactions sur 82) du flux d’opérations en capital de risque, suivies de celles de la ville de Québec et de l’Estrie avec une part de 23 % (19 sur 82) chacune.
  • Quatre transactions sur 10, dont les montants ont été divulgués, se situaient entre un million et cinq millions de dollars, les transactions de 5 à 25 millions de dollars touchant 22 % des activités de la province.
  • 22 % des transactions (18 sur 82) sont allées à des entreprises du secteur industriel et manufacturier, 15 % (12 transactions) à des entreprises TIC et 13 % au secteur de la consommation et du détail (11 transactions).

 

Lire le rapport