Loading

Aperçu 2017 du marché québécois du capital de risque et du capital de développement

mars 2018

Consulter le rapport

 

La hausse des investissements en capital de risque par rapport à l’année précédente propulsée par des mégatransactions en capital de risque; les investissements en capital de développement doublent au quatrième trimestre
Le Québec s’empare de 30 % de toutes les transactions en capital de risque en 2017; il caracole en tête des investissements en capital de développement au Canada

6 mars 2018, Montréal – En 2017, le capital de risque au Québec a continué sur son impressionnante lancée en s’emparant de 30 % du nombre total des transactions de capital de risque au Canada (180 sur 592) et de 37 % de la totalité des dollars canadiens investis en capital de risque (900 M$ sur 2,6 G$). Le capital de développement au Québec a mobilisé 55 % de toutes les transactions en capital de développement (330 sur 603) avec des investissements de 10,7 G$ dans des entreprises québécoises.

Six mégatransactions totalisant 691 M$ représentent 52 % du total des dollars investis au Québec. Les trois transactions de plus de 100 M$ comprenaient un financement de série D de 207 M$ dans l’entreprise montréalaise Lightspeed POS Incorporated par un consortium auquel ont participé la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), Investissement Québec, iNovia Capital et Teralys Capital; le financement de 141 M$ de l’entreprise montréalaise Element AI avec la participation de Real Ventures et celui de 128 M$ de série C de l’entreprise LeddarTech, située à Québec, avec Fonds de solidarité FTQ..

Les entreprises des technologies de l’information et des communications ont reçu 860 M$, soit 65 % de la totalité des investissements en capital de risque injectés dans la province, en hausse de 19 % depuis 2016. De leur côté, les entreprises de sciences de la vie ont obtenu 326 M$, soit 25 % des investissements en capital de risque. La trajectoire ascendante de l’agro-industrie se maintient au Québec avec 70 M$ investis dans 14 transactions; une progression stable depuis 2013, lorsque seulement 7 M$ avaient été investis dans 5 transactions.

« Les investissements en capital de risque continuent de témoigner du niveau de confiance élevé dans l’économie québécoise », déclare le président-directeur général de Réseau Capital, Jack Chardirdjian. « Les chiffres de fin d’année de 2017 confirment que les entreprises du Québec intéressent les investisseurs. »

Deux mégatransactions de plus de 1 G$ ont représenté 3,3 G$ ou 31 % du total des dollars investis en capital de développement dans la province. Parmi elles, l’investissement privé de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et du Fonds de solidarité FTQ dans Osisko Gold Royalties Limited.

Les entreprises industrielles et manufacturières ont obtenu la plus grande partie des investissements en capital de développement (26 %), alors que la part des entreprises de biens de consommation et de commerce de détail s’élève à 15 %.

 « Le Québec caracole toujours en tête des investissements en capital de développement », poursuit Jack Chardidjian. « Les chiffres des investissements en capital de développement prouvent que le Québec est toujours une province où il fait bon investir. »

 

Faits saillants en capital de risque au Québec

Faits saillants au quatrième trimestre 2017

  • Au Québec, 218 M$ ont été investis dans 51 transactions au quatrième trimestre, soit 7 % de plus que le montant investi au même trimestre l’année précédente (203 M$).
  • Le volume moyen d’une transaction est tombé à 4,3 M$, soit une chute de 31 % par rapport au même trimestre l’année dernière.

Faits saillants 2017

  • Six mégatransactions de plus de 50 M$ ont représenté 52 % du total des dollars investis. Trois d’entre elles ont dépassé les 100 M$ :
    L’entreprise montréalaise Lightspeed POS inc. a amassé un financement record de série D de 207 M$, grâce à un consortium auquel ont participé la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), iNovia Capital et Teralys Capital.
    Real Ventures a participé au financement de 141 M$ de série A de l’entreprise montréalaise Element AI.
    L’entreprise de Québec, LeddarTech, a clos sa ronde de 128 M$ de série C avec la participation du Fonds de solidarité FTQ.
  • Le Québec s’est emparé de 30 % du nombre total des transactions de capital de risque au Canada (180 sur 592) et de 37 % de la totalité des dollars investis (1,3 M$ sur 3,5 G$).
  • 38 % des activités de capital de risque dans la province ont porté sur des transactions de 1 M$ à 5 M$, 22 % d’entre elles sur des transactions de 100 000 à 500 000 $ et 12 % d’entre elles sur des transactions de 5 M$ à 20 M$.
  • Les entreprises des TIC se sont réparti 65 % de la totalité des dollars investis, une hausse de 19 % par rapport à 2016.
  • Les entreprises du secteur des sciences de la vie ont reçu 326 M$, ou 25 % du total des dollars investis, soit une baisse de 7 % par rapport à 2016.
    Bien qu’il s’agisse d’un segment de l’industrie nettement plus restreint, les investissements en capital de risque dans l’agro-industrie ont continué d’augmenter avec des investissements de 70 M$ dans plus de 14 transactions. Il s’agit d’une progression stable depuis 2013, lorsque seulement 7 M$ avaient été investis dans 5 transactions
  • 73 % de toutes les transactions effectuées dans la province ont été conclues avec des entreprises montréalaises.
  • Parmi les sorties de fonds importantes figurent l’acquisition, pour 392 M$, de l’entreprise montréalaise Luxury Retreats par Airbnb, le premier appel public à l’épargne, pour 174 M$, de Clementia Pharmaceuticals inc., une société biopharmaceutique montréalaise et l’acquisition, pour 133 M$, d’Accedian Networks par Bridge Growth Partners.

 

 

Faits saillants en capital de développement au Québec

Faits saillants au quatrième trimestre 2017

  • Au Québec, 2.1 G$ ont été investis dans 51 transactions au quatrième trimestre, soit plus du double du montant investi au même trimestre l’année précédente (1 G$).
  • Le volume moyen des transactions était de 24,8 M$ au quatrième trimestre, une hausse de 98 % par rapport au même trimestre en 2016 (12,5 M$).

Faits saillants de 2017

  • Le Québec a conclu 55 % de toutes les transactions en capital de développement (330 sur 603), soit trois fois plus que l’Ontario, à 18 % et cinq fois plus que l’Alberta, à 11 %. En 2017, 10,7 G$ ont été investis dans des entreprises établies au Québec, comparativement à 8,6 G$ dans des entreprises de l’Ontario et à 3,1 G$ dans des entreprises de l’Alberta.
  • 30 % de l’ensemble des transactions se situaient entre 1 M$ et 5 M$, les transactions de 5 M$ à 25 M$ s’emparant de 21 % des activités de la province.
  • Les entreprises industrielles et manufacturières ont obtenu la plus grande partie des investissements en capital de développement (26 %), alors que la part des entreprises de biens de consommation et de commerce de détail s’élève à 15 %.
  • Deux mégatransactions de plus de 1 G$ ont représenté 3,3 G$ ou 31 % du total des dollars investis. Parmi elles, l’investissement privé de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et du Fonds de solidarité FTQ dans Osisko Gold Royalties Ltd.
  • Cette année, 101 sorties concernaient des entreprises québécoises

 

Consulter le rapport